Gencive saine
Une gencive saine ne saigne pas, ni en mangeant, ni au brossage des dents, encore moins spontanément. Elle n'est pas "gonflée", ni douloureuse. Sa couleur est rose, sa capacité de défense par la sécrétion de cellules immunitaires est intacte permettant une protection contre les bactéries et les virus.

Premiers signes

Saignements, douleurs, gonflements. Ces signes annonciateurs d'un problème gingival doivent inciter à consulter rapidement. Les bactéries sont passées sous la gencive et amorcent des "dégâts" dans les tissus sous jacents. Le responsable le plus fréquent : le biofilm ou plaque dentaire. Il y a risque de gingivite, voire de parodontite, si on ne traite pas. D'où la nécessité de consulter son praticien.

 

 Traitement médical de la parodontopathie

Le traitement mis en place consiste à éliminer les bactéries et les parasites responsables de la maladie. En présence de certains germes décelés à l'aide du microscope à contraste de phase ou d'analyse laboratoire, le patient doit prendre des antibiotiques afin d'éliminer la progression de l'infection. Les traitements chirurgicaux  (lambeaux, curetage) sont évités car douloureux et avec de grands risques de réinfection.

Par la suite, un protocole de soins non chirurgical est mis en place : détartrage à ultra-sons, polissage des dents avec applications de vernis prophylactiques et contention des dents si nécessaire.

L'apprentissage d' une hygiène bucco-dentaire adaptée est fondamental. Le patient est éduqué à éliminer la plaque dentaire avec un matériel adapté à sa morphologie.

Lorsque le patient a une parodontopathie qui présente une susceptibilité génétique détectée à l'aide d'un test laboratoire, le cabinet met en place un suivi prophylactique adapté afin que la maladie soit stabilisée.

 Le contrôle périodique du patient.

La maladie parodontale peut reprendre son évolution si les conditions de nettoyage ne sont pas rigoureusement respectées.